La Chambre des Notaires du Bas-Rhin
Communiqué de presse

propulsé par

Le notaire : un tiers de confiance plus proche, plus loin !

24/03/2021 • 6 minutes de lecture
Contact pressessss

Jérémie LOTZ

NOIIZY

En 2020, l’activité notariale n’aura pas dérogé à la règle.
A l’instar d’autres secteurs, la profession s’est considérablement mobilisée, réinventée et engagée, notamment dans la digitalisation des usages.

Dépassant ces contraintes conjoncturelles, la chambre des Notaires du Bas-Rhin, et plus largement toutes les études en Alsace, ont innové et renforcé significativement leur proximité avec le terrain et les particuliers. Dans une conjoncture où la « Pierre » se veut une valeur refuge par excellence et, où la protection des biens et des familles est au cœur des préoccupations, le notaire se fait naturellement le tiers de confiance privilégié des alsaciens.

Quel bilan dresser de l’année écoulée ?
Tant au plan économique, sociétal que sectoriel.
Retour sur une année résolument hors norme.

De l’ancien au neuf : effet COVID ?

Dans son étude de mars 2021 sur les marchés immobiliers bas-rhinois et haut-rhinois, la Chambre des Notaires du Bas-Rhin dresse un panorama contrasté de la conjoncture immobilière en Alsace sur l’année écoulée. 

Dossier de presse Immobilier Alsace  -  Mars 2021

 

En baisse dans le Bas-Rhin (de -10% à -19,9% selon le type de biens) par rapport à 2019, le volume de ventes tous types confondus - maisons et appartements anciens, terrains à bâtir - est toutefois en croissance dans le Haut-Rhin (de +5,5% à 7,4% selon le type de biens). 

L’évolution des indices de prix en Alsace poursuit sa progression en 2020, en phase avec la tendance nationale :

          +6,4% pour les appartements anciens
          (+6,6% au national) :
          il atteint 2 230€ /m² soit la plus forte valeur enregistrée
          sur la décennie.

          +5,6% pour les appartements neufs :
          il atteint 3 850€ /m ² en 2020.

          +5% pour les maisons anciennes alsaciennes
          (+6,4% au national) :
          un chiffre en progression pour la 5e année consécutive,
          avec un prix de vente médian de 231 000 €.

          +2,4% sur l’année pour les terrains à bâtir,
          dont le prix de vente médian atteint 86 000 €. 

Ces chiffres sont à pondérer en fonction de la localisation géographique des biens. Il existe en effet d’importantes disparités de prix selon les territoires alsaciens.  

En 2020, les 30-39 ans sont à l’origine de 33% des transactions dans les deux départements alsaciens. Les acquéreurs de + de 60 ans représentent un peu plus de 10% des acquéreurs. Près de 34% des acquéreurs en Alsace exercent une profession intermédiaire. 

La part des logements détenus depuis moins de 5 ans est majoritaire dans le Bas-Rhin, celle des plus de 15 ans majoritaire dans le Haut-Rhin.

A l’échelle de nos 2 départements réunis, la CEA - Collectivité Européenne d’Alsace peut être envisagée comme un marché immobilier unique.

La distance est grande, de Wissembourg à Saint-Louis, mais les données analytiques reflètent une même réalité :

à savoir un niveau important des mutations et une augmentation de la valeur médiane des biens concernés.

Me Laurent RITTER
Président de la Chambre des Notaires 67

 

L’activité notariale en léger repli

La compagnie du Bas-Rhin compte en son sein 76 études notariales, dont 32 sous forme sociétaire. 

>>   Elle compte actuellement 186 notaires
        dont 33% sous un statut salarial,
        appuyés par 782 collaborateurs qualifiés

>>   La compagnie représente un effectif consolidé
        de 968 personnes actives.

Le contexte sanitaire, économique et social a sans surprise eu un impact sur l’activité notariale de 2020. La Chambre des Notaires du Bas-Rhin constate que les études notariales qu’elle représente, ont réalisé un peu moins d’actes en 2020 (81 971) qu’en 2019 (84 263). Cette baisse n’est cependant que de 3%. 

Elle lèse en conséquence le produit annuel global (chiffre d’affaires), en recul de 2% par rapport à 2019. Il s’établit ainsi pour 2020 à 128,6 millions d’euros (chiffre consolidé à l’échelle des 76 études de la chambre des Notaires du Bas-Rhin).

 

La profession en mode COVID-19 …

La majorité des offices notariaux bas-rhinois ont eu recours au chômage partiel cette année, selon une étude réalisée par la Chambre des Notaires du Bas-Rhin auprès de ses adhérents. Les études n’ont en revanche pas activé le fonds de solidarité, ni demandé la mise en place d’un PGE, à quelques exceptions près. Et parmi elles, la plupart ne l’ont pas utilisé. 

Comme bien d’autres secteurs, les notaires se sont adaptés au contexte et ont accéléré leur mutation numérique, ce qui a permis de rattraper le retard pris lors du premier confinement et la fermeture de la plupart des offices. 

Les études ont été nombreuses à s’équiper d’une solution de visioconférence agréée.

La dématérialisation de l’authentification
des actes s’est amplifiée

-          signatures électroniques, 

-          comparutions à distance, 

-          actes électroniques, 

-          dépôt et conservation des actes sur
           support électronique (MICEN)…

 

Direct Notaire

Cette dynamique digitale a aussi servi positivement l’objectif de la profession de mieux se faire connaitre auprès du grand public. Forte de cette dynamique, la Chambre des notaires du Bas-Rhin lance ainsi sa plateforme de conseils téléphoniques gratuits en ligne, Direct Notaire.

Sur rendez-vous, ce service permet d’échanger 10 minutes avec un notaire, tous les vendredis de 17h à 18h, et de bénéficier d’un premier niveau d’informations par rapport à une problématique d’ordre notarial : situation maritale, projet immobilier, succession, création d’entreprise…

 

Le notariat, un secteur qui recrute

Depuis 2016, le nombre d’office notariaux est en croissance en France. Parallèlement à cette dynamique, l’âge moyen des notaires ne cesse d’augmenter. En conséquence, le besoin en recrutement - et la nécessité de rajeunir la profession demeure important, et ce malgré la situation sanitaire.

Ainsi, selon une enquête réalisée (début 2021) par la Chambre des Notaires du Bas-Rhin auprès de ses adhérents (50 répondants), ils sont une large majorité à penser recruter dans les prochains mois probablement une, voire deux personnes, sur des postes principalement de rédacteurs, en CDI.

Afin de faciliter la mise en relation entre candidats et employeurs, les Notaires de France ont mis en place en 2019 une bourse d’emplois du notariat. Actuellement, une trentaine d’offres sont en ligne, rien qu’à l’échelle du Bas-Rhin.

 

 

Pour télécharger le Communiqué de presse complet.

[ Replay ] 24 mars 2021

Suivez le replay via le lien ci-dessous :
Pour suivre et revoir la Conférence de presse intégrale du 24 mars 2021.

En présence de :

Me Laurent RITTER
Président de la Chambre des Notaires du Bas-Rhin

Me Cordélia HURTH-LEPERCQ
Syndic de la Chambre des Notaires du Bas-Rhin

Me Peggy JUND
Secrétaire de la Chambre des Notaires du Bas-Rhin

Conférence de presse  -  Mars 2021

 

Contact presse

Jérémie LOTZ

NOIIZY